2001-06-11

Traduit par Lisa McGarry

Bonjour dans le brouillard….C’est le jour après la nuit d’avant, et nous sommes en transit vers Neurenberg pour notre deuxième expérience de festival européen. Hier au “Ring” c’était vraiment le pied – la deuxième partie non-filmée de Spinal Tap… Je me souviens, enfant, être resté debout toute la nuit pour regarder “Rockpalast”, alors c’était avec une réelle anticipation que nous sommes montés sur scène. (Remarquez c’était tout ce qu’on avait comme divertissement musical à la télé en Norvège à ce moment là – une fois par an imaginez!)

A droite de la scène:
Il y avait 3 degrés, un froid mordant, un vent de force tempête, et il pleuvait de travers.
Les doigts s’engourdissaient immédiatement et refusaient de faire quoi que ce soit, pas même le plus simple des mouvements.
Les claviers étaient recouverts de plastique pour éviter que la pluie ne provoque un court circuit, donc je ne pouvais pas voir l’affichage ou vérifier les changements de son les plus rapides + le monitoring était horrible… et puis mes morceaux à la guitare sont arrivés.
(Une image me vint à l’esprit sur scène: Grete Waitz, la coureuse de marathon norvégienne, menait le marathon de New York, quand elle a réalisé en pleine course qu’elle avait une mauvaise diarrhée. Que faire?? Fallait-il courir vers les toilettes ou faire dans son slip et continuer? Elle choisit la deuxième option – et remporta le marathon! Avec, il faut le reconnaître, un nouveau design peu flatteur sur son survêtement.)
Alors, c’était en pensant à ce genre d’histoire norvégienne de type « courageux-face-à-l’adversité » que je suis parvenu à tenir le coup. Je ne me souviens pas avoir déjà eu aussi froid sur scène. Même notre représentation à Lillehammer lors de l’ouverture des Jeux Olympiques ressemblait à une tiède nuit d’été en comparaison. La seule chose qui dégageait de la chaleur était le public.

Instants personnels les plus marquants:
La pluie qui s’est mise à tomber à verses juste au moment où on entamait “Crying in the rain”. Chouette.
Paul qui prétendait qu’en fait, il faisait plus froid de son côté de la scène.
Morten qui n’a jamais quitté son sac de couchage sur scène.
Le public.

Après la représentation il y a eu une loooongue route pour rejoindre Frankfurt, on ne sait pourquoi. Ca s’appelle du management créatif, je suppose.

Plus tard (bien plus tard)…..
Je pense que je vous dois bien de terminer ce rapport incohérent du Ring et du Park, bien que plusieurs jours se soient écoulés depuis. (Qui ont été passés à travailler de longues heures sur une importante commande pour des peintures murales sur verre dans un atelier de Copenhagen sans accès à l’e-mail, je vous le dis! Juste pour que vous ne pensiez pas que je suis trop fainéant pour me donner la peine de terminer ces entrées…. (Mes seuls projets cet été sont: nouvel album a-ha, musique pour la bande originale d’un film, (“Dragonfly”) deux commandes artistiques, ( 11 histoires de peintures sur verre et larges pots en céramique + un House of Worship pour toutes dénominations – (pas évident)) et 4 autres festivals / concerts live, de brèves vacances en famille – Hé, j’explique – je ne me plains pas,)

Quoi qu’il en soit…
Le deuxième concert (Rock am Park) était un assez bon concert – nous nous sommes tous amusés sur scène, je pense – c’est étonnant ce que quelques degrés de plus peuvent faire.
Quand je repense aux deux concerts, je dois admettre que j’ai vraiment apprécié ce concept des festivals. (Pense-bête pour moi-même: dois le refaire.) J’étais vraiment surpris par l’accueil du public.
Ce n’était finalement pas si différent d’un concert a-ha normal, mais je pense que quelques chansons de notre passé commencent à nous manquer – des chansons comme Scoundrel Days, I Call Your Name, Move to Memphis, Swing of Things etc. sont des morceaux qui passeraient sûrement très bien dans le cadre d’un festival. Je veux dire que ce concert a été conçu à l’origine comme un concert de retour à la scène. Je pense que ça marche bien, mais c’est évidemment lourd de rappels au public ( ..vous vous rappelez celle-ci..?). Il est temps d’être un peu plus audacieux.

Paix,
mf

p.s.
Livres lus récemment:
Sick Puppy (‘Mal de Chien’) (acheté pour sa couverture, mais c’était plutôt divertissant)
White Teeth (‘Sourires de Loup’) (bestseller, mais tout de même – recommandé)


Tags: ,

Comments are closed.